Connectez-vous

12 jeunes de Saint-Louis qualifiés grâce aux chantiers d’insertion

Vendredi 4 Août 2017

Lundi matin, douze jeunes de la tribu de Saint-Louis ont reçu leurs attestations après avoir participé à deux chantiers d’insertion : une formation à la conduite de grue et une autre à la soudure. Une façon d’acquérir théorie et compétences pratiques, dans le cadre du Comité de Pilotage (COPIL) de Saint-Louis et de l’accompagnement mis en œuvre avec le contrat de développement Etat-province Sud.



12 jeunes de Saint-Louis qualifiés grâce aux chantiers d’insertion
12 jeunes de Saint-Louis qualifiés grâce aux chantiers d’insertion
Clément, Bryan, Lucinda ou encore Ambroise avaient le sourire aux lèvres lundi 17 juillet. Et pour cause : après avoir suivi, avec huit autres personnes de la tribu de Saint-Louis, une formation sur la conduite et le guidage d’une grue lors du chargement d’un minéralier, ils ont reçu leurs attestations prouvant leur nouvelle qualification. « L’objectif est de donner des qualifications et de reconnaître leur activité professionnelle, explique Nathalie Lemagne, chef de service de médiation, insertion et prévention à la direction de l’Economie, de la Formation et de l’Emploi (DEFE) et chargée du suivi des actions à Saint-Louis au titre de la province Sud. Ils vont pouvoir désormais exercer ces métiers de façon encadrée, et pouvoir démarcher des employeurs potentiels. »

Formation pratique et sécurité
La formation de grutier, qui a duré une semaine et s’est déroulée au mois de mai dernier, a permis à ces demandeurs d’emploi rencontrant des difficultés d’insertion, d’être sensibilisés en matière de sécurité et d’apprendre la gestuelle du grutier dans la conduite et la manœuvre. Les jeunes ont donc effectué la partie pratique en baie de N’go, en situation réelle, sur un minéralier qui effectuait un chargement. L’autre chantier proposé a duré plus longtemps, huit semaines en tout, et a permis aux stagiaires d’apprendre à réaliser des soudures sur acier et aluminium. Une façon de les faire monter en compétence, tout en les sensibilisant sur les différents risques d’accidents dans les deux métiers de grutier et de soudeur.

Martine Lagneau, vice-présidente de la province Sud, a tenu à remettre les attestations aux jeunes en mains propres. « C’est un honneur d’être face à vous, a-t-elle souligné. De voir qu’aujourd’hui, vos compétences sont reconnues, que vous avez l’envie d’avancer. C’est un honneur d’avoir pu participer à la construction de votre projet professionnel ».

Source province Sud



Politique | Société | Les videos | Entreprises | La Culture | Environnement | Les sports | Sciences | L'actualité | La vie des communes | Qui sommes-nous? | Océanie | Vu sur le Web | La vie des associations